Dans les pays occidentaux, nous connaissons 4 saveurs : le sucré, le salé, l’acide et l’amer.

Aucune de ces quatre saveurs ne qualifie l’ail noir.

En fait, il existe une cinquième saveur mise à jour au début du XXe siècle par un chercheur japonais. Il s’agit de l’umami (prononcer « oumami »), mot japonais qui est une contraction de « umai » (délicieux) et « mi » (goût), et se traduit littéralement par « goût délicieux » ou mieux « savoureux ».

L’ail noir a donc une saveur umami. Il a un goût un peu prononcé mais doux, velouté, long en bouche, rappelant un petit peu l’ail, la réglisse, le champignon, le pruneau, le balsamique, ou tout ça à la fois ! De plus, il améliore la saveur des autres aliments avec lesquels il se marie très bien : que ce soit des mets salés ou sucrés.